Archives du mot-clé Politique familiale

 La Fédération des Associations Familiales Catholiques des Côtes d’Armor 

est heureuse de vous convier à son rendez-vous annuel

Samedi 7 octobre 2017

de 14h00 à 18h00

Salle Michel Fraboulet

13 rue de Penthièvre à Saint-Brieuc

Au programme:

  • 14h00: Accueil
  • 14h15: Ouverture de la journée par le Président de la Fédération départementale des AFC 22.
  • 14h30-16h00: Conférence-débat: « L’utilité de la mise en place d’un atelier de politique familiale » par Maître Jean Paillot, avocat à Strasbourg et Président de la Fédération du Bas-Rhin.
  • 16h00-17h30: Projection de 2 films: « Quelle éducation affective, sexuelle et relationnelle voulons-nous pour nos enfants? » La présentation et la conduite du débat seront pilotées par Laura Bertail, conseillère conjugale et éducatrice d’enfants, issue du CLER.
  • 17h30-18h00: Conclusion de la journée par le Président de la Fédération 22.
  • 18h30: Messe de clôture en l’église Saint-Michel à Saint-Brieuc.

Nous vous attendons nombreux pour participer à ce rendez-vous AFC à Saint-Brieuc.

Cap 2017: élections, les AFC dans le débat!

Communiqué de presse

CAP 2017 : ELECTIONS, LES AFC DANS LE DEBAT !

Les AFC travaillent au quotidien aux côtés des familles pour les aider dans leurs tâches éducatives, mais surtout pour les conforter dans leur capacité à faire leurs propres choix car elles sont capables de mener à bien l’aventure familiale au cœur de la société.

Par ailleurs, au plan local ou national, elles assurent un contact direct et permanent avec les élus de manière à susciter les politiques familiales dont la France a besoin pour que la famille soit reconnue et soutenue et tienne tout sa place de cellule de base de notre société.

Fortes de ces expériences, les AFC publient aujourd’hui leurs propositions politiques dans le contexte des prochaines échéances électorales en France.

En concertation avec des experts reconnus dans leur domaine, ces propositions ont été travaillées collectivement depuis plusieurs mois par un comité d’études et le conseil d’administration de la Confédération nationale.

Elles sont ordonnées autour de sept thèmes : Éthique et écologie de l’Homme, Famille durable, Travail, Politique Familiale, Laïcité, Éducation, Espérance.
Ces propositions constituent le projet politique des AFC dans les domaines concernant la famille.

Elles sont destinées à alimenter la réflexion de toutes les familles, adhérentes ou pas, celle de tous les Français, à qui il revient d’assumer la responsabilité de choisir leurs gouvernants.

Elles servent aussi de support au travail que les AFC ont engagé avec les divers candidats, dont les premiers fruits sont perceptibles, puisque certains candidats reprennent nos propositions ou sont confortés dans leurs convictions.

Porter la voix des familles et éclairer leurs choix. C’est le double défi que les AFC vont relever jusqu’au printemps prochain au niveau national et dans chaque circonscription.

el spermatozoïdes bleus el Mains bleues el billets jaunes el Marianne jaune el Colombe rose pâle el livres roses el Croix rose pâle
 Éthique et écologie de l’homme  Famille durable Travail Politique familiale Laïcité  Éducation Espérance

Retrouvez dès à présent sur leur site la rubrique « Elections » !

7 fiches thématiques à télécharger.

Une fiche des 17 propositions phares des AFC et un livret  de synthèse sont également à télécharger.

Les AFC solidaires de La Manif Pour Tous: manifestation le 16 octobre à Paris!

A la veille d’échéances politiques importantes, la Confédération nationale des AFC a accepté sans réserve dès le mois de juillet d’apporter son soutien à la manifestation nationale prévue le 16 octobre à Paris, aux côtés de La Manif pour Tous et d’autres associations amies.

16oct

Les dernières déclarations du Président de la République et de la ministre « des familles » en faveur de la PMA « sans père », la tolérance vis-à-vis de la GPA, le retour annoncé au Sénat de la proposition de loi APIE, les menaces sur la liberté éducative et sur la liberté scolaire ou bien encore la fiscalité anti-famille : les familles sont à nouveau menacées. C’est pourquoi La Manif Pour Tous invite toutes les générations à retrouver le pavé parisien dimanche 16 octobre pour dire « Stop, ça suffit ! »

Des cars partiront des Côtes-d’Armor pour vous rendre à la manifestation à Paris. Plus d’informations à venir dans les prochains jours.

Signez la pétition « Non au divorce sans juge »!

Sur proposition du Gouvernement, un amendement au projet de loi « Justice au 21e siècle » vient d’être adopté par la commission des lois de l’Assemblée Nationale. Celui-ci prévoit, en cas de divorce par consentement mutuel,  la suppression du recours au juge et le simple enregistrement par un notaire, afin de désengorger la justice et réduire le coût lié à cette séparation.

Comme à chaque fois que cette réforme a été proposée, les AFC, solidaires de la position de l’UNAF, se sont fermement opposées à un dispositif qui, en facilitant le divorce, affaiblirait le mariage et la famille.

Le mariage n’est pas un simple contrat qui se défait devant un notaire. Le mariage est un acte solennel et public devant la société !  Par voie de conséquence, le divorce n’est alors pas un acte banal dont le seul enjeu serait de réduire le coût !

Aujourd’hui le juge prononce le divorce s’il a la conviction que le consentement de chacun des époux est réel, libre et éclairé. Il est attentif à l’intérêt supérieur des enfants. Remplacer cette procédure par le simple enregistrement par un notaire de la convention passée entre les époux est une régression dangereuse !

Le texte sera examiné en séance à l’Assemblée Nationale à partir du mardi 17 mai, dans une semaine !

Les AFC invitent tous ceux qui croient que « quand la famille est forte, la France va mieux » à ajouter leur voix aux plusieurs milliers de soutiens enregistrés en quelques heures  sur la pétition Non au divorce sans juge, demandant le retrait de cet amendement et communiquée aux députés et responsables politiques.

Avortement: toujours plus!

Communiqué de presse des AFC:

La litanie promouvant « le tout IVG » continue obstinément : remboursement à 100% (2013), suppression de la « condition de détresse » (août 2014), élargissement du « délit d’entrave » (août 2014), affirmation d’un prétendu « droit fondamental » à l’avortement (novembre 2014), élaboration d’un « Programme national d’action » (janvier 2015), suppression du « délai de réflexion» de 7 jours (janvier 2016).

Le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé prévoit désormais la prise en charge à 100%, outre de l’IVG proprement dite, du parcours IVG (consultations, examens de biologie médicale, échographies pré et post IVG…) à compter du 1er avril 2016.

Ainsi, les échographies des femmes décidant de mettre fin à leur grossesse seront mieux remboursées que celles des femmes choisissant de porter leur enfant à terme, les deux premières étant remboursées à 70% !! Quelle est la validité d’un remboursement différencié alors que dans les deux cas les femmes sont enceintes ?

La mesure paraît tellement absurde que l’on pourrait même penser, si la question n’était pas si grave, à un mauvais poisson d’avril… Ce « choix » unique de l’avortement, dicté par une politique sourde, appuyée par une communication univoque qui refuse toute interrogation, toute réserve…, pourtant propres à une société démocratique, est-il vraiment de nature à permettre un « choix », libre et éclairé, pour les femmes ? Une politique de santé peut-elle, aussi, continuer à passer sous silence, « comme quantité négligeable », le sort des 220 000 enfants à naître qui, chaque année en France, ne voient pas le jour ?

Les AFC sont convaincues qu’une autre politique de santé publique est possible :

– Rembourser aussi à 100% les femmes qui font le choix de mener à terme leur grossesse !
– Développer une véritable politique publique de prévention contre le drame de l’IVG : éducation affective et sexuelle, identification des populations à risque et développement des aides dans leur direction (aides sociales, aides au logement, aides pour l’accueil de l’enfant…)

Les AFC remarquent que d’autres pays européens parviennent à faire baisser leurs taux d’IVG (Allemagne: moins de 100 000 avortements pour 80 millions d’habitants). A l’approche d’échéances électorales majeures, les AFC interpelleront les candidats sur les mesures qu’ils prévoient de prendre à ce sujet. La situation où une grossesse sur 5 aboutit à un avortement ne peut perdurer dans notre pays.

Conférence à Saint-Brieuc lundi 21 mars 2016

Mériadec Rivière, 
spécialiste de la politique familiale, et plus particulièrement la fiscalité,
membre du bureau du C.A. de notre Confédération,
membre du C.A. de l’UNAF et conseiller auprès de notre Président Jean-Marie ANDRES
sur tous les aspects qui concernent la fiscalité des familles (il a travaillé à la direction du Trésor)
interviendra
Lundi prochain 21 mars, de 18h00 à 20h00 
au presbytère de la Cathédrale, rue Vicairie à Saint-Brieuc.
Au niveau local, ce sera l’occasion pour nous du lancement d’un atelier de politique familiale, devenu une nécessité du fait de la violence des attaques contre la famille du gouvernement actuel. Il sera nécessaire en effet que nous soyons suffisamment affûtés pour prendre contact avec les responsables politiques de nos communes et du département.